IMRIMER

Un membre du club, commissaire aux 24h

Michel Guenet, membre du Castel Automobile Club a participé en tant que commissaire aux "24 Heures du Mans"
Le récit de son long week end :

En réalité, cela commence le 8 Juin au petit matin car je tiens à officier des les essais libres qui démarrent en milieu
d' apres-midi ce Mercredi.
Nous avalons l' autoroute à la vitesse en vigueur... et nous voici à accueil des commissaires.

J'ai droit à un accompagnant, Jean-Pierre De Backer, un bon copain de l' ASAC de Champagne fait partie du voyage.
On me donne de la doc sur les 24h, puis je reçois ma tenue officielle; la combinaison blanche et la casquette noire; le tout sponsorisé par " DUNLOP ".

Non sans peine nous rejoignons le poste 50 qui se trouve sur la ligne droite des Hunaudieres entre les deux chicanes.
Nous découvrons un personnage qui se présente comme le chef de poste; dont l' allure fait plutot penser à un évadéde la préhistoire q'à un responsable sur un circuit !  Lui et sa famille ( du meme style ) sont du Mans , et les 24h, ça leur appartient !!!! ( comme quoi il n' y à pas q'au foot que........................)
Bref nous voici mes collegues et moi en tenue , pour un briefing digne de ce que j'ai entendu en arrivant en Allemagne pour mon service militaire !

Il est 15h, la piste est fermée, chacun est à sa place, une Corvette jaune et noire nous donne un apperçu de la musique d' ambiance qui sera la notre tout au long du week-end .Les choses sérieuses vont commencer !
Nous sommes à tour de role SIGNALEURS ( drapeaux) et INTRVENANTS pres à dégager une voiture, voir un pilote, ou à dégager et nettoyer la piste . Je vous assure il y a des moments ou ce sera chaud.
Nous changeons de poste toutes les 1/2 heures voici le programme:
16h Essais libres voitures 24h 2h puis 1/2 hde pause
Essais libres Ferrari Challenge 1h puis 1/2 h de pause
Essais libres Le Mans Légende 1h puis 1/2h de pause
Essais chrono voitures 24h jusqu' à minuit et terminé pour le Mercredi
Il en sera de meme pour le Jeudi mais tout en essais chronomètrés dont vont dépendre les positions sur la grille de départ.

Nous sommes bien occupés! rangement de tout le matériel; drapeaux , extincteurs , panneaux , absorbants etc .
Direction la tente pour un sommeil réparateur ? ... eh bien non ! car le circuit doit etre réouvert à la circulation et le démontage des sifflets des rails de sécurité n'a rien d'une berceuse !!!
Nous constatons qu'il faut avoir envie d' y venir ! il faut vraiment être passionnés pour les commissaires c'est  NUL !!!
Il y en a tout de meme 1700 , il faut se débrouiller pour dormir , rien n' est prévu, petit déjeuner, déjeuner, diner,
Ils doivent ignorer les plateaux repas ? Il est vrai que nous avons devant les yeux des voitures exceptionnelles.

Le Jeudi soir la fatigue se fait sentir et le démontage des rails ne nous dérange pas trop.

Le Vendredi est totalement libre; nous partons en campagne pour trouver des douches ! Par le plus grand des hasards nous en trouvons et en profitons ( une douche en cinq jours !)

Le midi on se restaure au Buffalo , l' aorès-midi direction " les Jacobins " pour la parade des Pilotes.
Il faut jouer descoudes avec des Allemands particulierement encombrants ! à vrai dire il ne sont pas pire que les Anglais !
Enfin nous sommes au 1er rang

Retour à la voiture par le Tram ,direction le poste, la tente, de main le samedi est extremement chargé; 6h au poste en tenue.

Les équipes sont formées, Le matin se déroulent les courses anexes , à 12h  la procédure de départ des 24h commence

Nous travaillons 4h pius avons 8h de repos, ensuite 4h de travail et c' est terminé, je suis de la 2eme équipe, je ferais donc 19h-23h puis 7h 11h
Jean-Pierre et moi décidons de rentrer, la circulation; et puis je suis un peu naze.

Je commence entre deux roupillons dans la voiture à tirer les enseignements et les conclusions de ce week-end

Bien entendu tout est positif !!!

Le travail du commissaire circuit est plus compliqué et phisiquement plus dur que celui du commissaire rallye;

Nous avons une multitude de drapeaux,

Nous sommes extremement prets de la piste; donc plus exposés.

Nous travaillons sur la piste pendant que les voutures roulent derriere les Sefety-cars uniquement sécurisés par les drapeaux jaunes;
Le bruit est infernal, (casque vivement conseillé)
La nuit le travail avec les feux électriques est une discipline à apprendre, les yeux prennent les phares des voitures en direct entrain de se doubler d' ou un remplacement aux signaux toutes les 10mn au lieu de la 1/2h de jour avec les drapeaux.

En contre partie, aucun contact avec le public, on ne s' en occupe pas; une équipe spéciale de l' ACO " les Jalonneurs " en chasubles bleues sont la pour cela.
Le sentiment d' etre privilégié au plan spectacle est extremement gratifiant, meme si c' est dangereux, le fait d' être au coeur de l' épreuve; le bruit; les odeurs, et on en prend plein les yeux; je n'ai jamais ressenti une telle émotion en étant commissaire rallye !!!

Le slogan de l' ACO est le bon ;" chaque seconde est une nouvelle émotion " c' est on ne peut plus vrai !!!

Pour 2012 je demanderai à changer de poste, je postulerai pour  " le tertre rouge ou Indianapolis voir le plan
du circuit, ça passera moins vite devant nous, 330km:h devant le poste 50 cette année
à bientot vivement les 24h 2012!!! amicalement Michel